Forum sur Michael Jackson et sur sa famille
 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partenaires
Merci
Merci au site Jackson source

Partagez | 
 

 L'histoire de much to soon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janet
Admin
avatar

Messages : 489
Réputation : 1
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: L'histoire de much to soon    Jeu 24 Mar - 23:24

Much Too Soon : enquête sur l'élaboration d'un titre posthume de Michael Jackson...

Dovido, Quagmire et Tristan, tous les trois membres du forum MJFrance, ont mené une petite enquête sur le titre "Much Too Soon" en interviewant les deux guitaristes impliqués dans la chanson. Voici pour vous ces interviews pleines d' informations et riches en découvertes sur le travail de ces guitaristes mais également sur celui de Michael Jackson malheureusement si peu mis en avant par la presse traditionnelle.

Première partie : Interview de Jeffrey Mironov
Les jours qui ont suivi la disparition de Michael Jackson ont vu fleurir de nombreux témoignages de ses collaborateurs. Un des plus étonnants tient en quelques lignes et a été écrit par Rob Hoffman, ingénieur du son de l'album HIStory :

« Un matin MJ est arrivé avec une nouvelle chanson qu'il avait composée pendant la nuit. Nous avons appelé un guitariste, et Michael lui a chanté chaque note de chaque accord. “Voici la première note du premier accord, la deuxième note, la troisième note. Voici la première note du deuxième accord, la deuxième note, la troisième note”, etc. Nous l'avons alors entendu faire la performance vocale la plus sincère et la plus profonde, en live dans la salle de contrôle à travers un SM57. »

Rob n'avait pas donné le nom de la chanson et elle est restée à l'état de rêve chez les fans pendant quelques mois... Dix-huit mois exactement, car le 10 décembre 2010 sortait le premier album posthume de Michael Jackson : Michael. Rob nous a alors appris que la piste numéro 10 de l'album n'était rien d'autre que la chanson de son histoire. Il en a profité pour la détailler un peu plus et nous apprendre le nom du guitariste : Jeffrey Mironov.

Ni une ni deux, mes partenaires-d-interview-de-collaborateurs-de-Michael-Jackson et moi avons cherché à le contacter. Jeffrey est un véritable artiste, un vrai pro, de ceux qui peuvent tout jouer, participent à tout mais qui ne cherchent pas la célébrité. Il a commencé sa carrière au début des années 70 et a participé à des centaines d'enregistrements dans les studios de New York, avec tous les artistes célèbres que l'on peut imaginer, de Frank Sinatra à Gladys Knight & the Pips, et bien sûr, Michael Jackson. Jeffrey participe actuellement à quelques enregistrements studios, en particulier avec Elizabeth Claire Burke, et se produira prochainement au Metroplitan Museum of Art dans le cadre d’une exhibition consacrée à des instruments de musiques créés par des luthier légendaires. Voici l'interview que ce grand monsieur a bien voulu nous accorder :

Dovido : Comment avez-vous été amené à travailler avec Michael Jackson ?

Mironov : Je crois que le nom du gentleman est Brad Buxer. Michael Jackson était venu à New York pour faire cet enregistrement qui est devenu HIStory, et Brad Buxer essayait d'avoir une idée des musiciens studio qualifiés qui pourraient travailler avec Michael. D'une manière ou d'une autre mon nom a été mentionné, je ne sais pas vraiment qui m'a recommandé. C'est peut-être Bruce Swedien. Bruce Swedien a été lié à Quincy Jones pendant des années. Quincy Jones a produit un enregistrement avec Diana Ross pour The Wiz. Elle a enregistré une chanson appelée « Ease On Down The Road » et j'ai été contacté pour participer à la session d'enregistrement. Bruce Swedien était lié à Quincy Jones, donc peut-être que j'ai été mentionné pour ce projet de Michael Jackson à partir de mon travail avec Quincy Jones. Quoi qu'il en soit, Brad Buxer m'a donné un coup de téléphone. J'y suis allé et nous avons fait une sorte d'audition. Michael essayait de voir avec qui il était à l'aise. Il est arrivé et j'ai branché différentes sortes de guitares à travers différentes sortes d'amplificateurs et nous avons fait une sorte d'inventaire des différents sons que j'avais. Il y avait un assistant qui écrivait tous les commentaires de Michael. Il était très respectueux, très sympathique. Nous avons un peu discuté, je me souviens que nous avons un peu parlé du blues, de l'importance de l'influence du blues. Mais nous n'avons pas eu beaucoup de temps, tout le monde était très concentré sur le projet.

D : Je vous ai envoyé par email une version de « Much Too Soon » qui a circulé sur Internet et sur laquelle il n'y a pas l'accordéon de la version finale. Avez-vous pu écouter la chanson ? Est-ce bien vous qui jouez la partie guitare ?

M : Je l'ai écoutée, mais je ne suis pas sûr que ce soit moi sur cette version. C'était la première chanson sur laquelle j'ai joué avec Michael. Je me souviens aussi que j'étais dans le studio avec Michael et que c'était juste une guitare et sa voix. Il y avait aussi une piste-métronome je crois, et c'étaient des cordes en nylon, une guitare classique et sa voix. Je me souviens que nous avons répété cette chanson et que quand il était à l'aise avec, il est allé dans la salle de contrôle et a chanté depuis la salle de contrôle pendant que jouais dans le studio.

D : OK, donc vous n'avez pas fait d'overdub vous avez tout joué en live ?

M : J'ai joué en live, il a chanté en live, sur une piste-métronome. Ensuite des overdubs ont été faits.

D : Je vous ai également envoyé par email une histoire que Rob Hoffman, un des ingénieurs de HIStory, a racontée sur Gearslutz, un forum dédié à l'ingénierie du son. Il raconte que la chanson a été enregistrée très tôt au cours des sessions HIStory. Un jour Michael Jackson est arrivé et a demandé un guitariste parce qu'il avait composé une chanson pendant la nuit. Ils vous ont alors demandé de venir et Michael vous a chanté chaque note de chaque accord.

M : Non. Michael était très impliqué et avait une idée très très claire de la partie que j'ai jouée ; mais il n'a pas dicté chaque note du tout. Si je jouais un accord en particulier et que l'accord ne lui convenait pas ou si la note produite par l'une des cordes lui semblait ne pas convenir, je me souviens qu'il disait : « une de ces notes sonne un peu faux, celle-ci, celle-ci », et j'ajustais selon son oreille. Il me permettait de choisir les arrangements que je voulais, ceux avec lesquels j'étais à l'aise. Il ne dictait pas chaque note, mais il était très impliqué et précis sur ce qu'il voulait entendre. Mais il me reléguait les décisions spécifiques, comme les renversements d'accords ou la densité des arrangements de chacune des parties. Cette chanson était très sentimentale, très douce et c'était extraordinaire de jouer avec lui. Il chantait parfaitement, tout simplement parfaitement. C'était chargé d'émotion, de passion, d'espoir et de désir. Je me rappelle que c'était une chanson très intime et que c'était un enregistrement très personnel : juste sa voix et ma guitare !

D : Avez-vous travaillé avec lui sur d'autres titres ?

M : Oui. Il y en a peut-être trois ou quatre sur lesquels j'ai joué. Mais honnêtement, je ne pourrais pas les nommer. Ce projet remonte à trop longtemps. Je n'ai pas entretenu beaucoup de souvenirs de ce projet pendant une très longue période. Ce que je me rappelle, c'est que je n'ai joué que sur une chanson qui soit organique et intime. Tout le reste de ce que j'ai joué était plutôt imposant, hi-tech, RnB, rock…

D : Possédez-vous toujours cet enregistrement ?

M : J'ai cet enregistrement quelque part dans mon appartement. Je n'ai pas réussi à le retrouver malheureusement parce que je n'ai plus pensé à ce projet, je ne sais pas où il est. Si je tombe dessus, je promets que j'écouterai ces chansons pour voir si une quelconque information me revient. Malheureusement, je suis désolé, je n'ai tout simplement pas été très « Michael Jackson ».

D : Que pensez-vous de Michael Jackson en tant que compositeur et de sa manière hors du commun de créer de la musique ?

M : Tout d'abord, il avait un don. Il avait un immense sens de la mélodie, de l'harmonie et du rythme. Son talent de chanteur était très développé tout comme ses capacités artistiques en général. Tout ce qu'il faisait était emprunt de personnalité, d'énergie, de concentration et d'enthousiasme. Il était puissamment créatif, dans tout ce qu'il faisait où utilisait. Comme il ne jouait pas vraiment d'instruments de musique, il utilisait toute la technologie disponible pour communiquer son talent artistique, son sens du rythme, de la mélodie et de l'harmonie. Je n'ai jamais assisté à l'évolution ou l'écriture de la chanson. Quand je suis entré en contact avec lui, les chansons étaient déjà écrites. Donc je n'ai pas vraiment assisté au cheminement de l'inspiration de départ à une chanson finalisée, la manière dont il procédait. Mais j'ai une idée très précise de son don artistique. Il avait une grande force et était dévoué à son art. Il se laissait diriger et peut-être même guider par son sens artistique. Il savait ce qu'il faisait. Il avait conscience de la validité des mélodies qu'il composait, des rythmes qu'il ressentait, ou de la texture sonore qu'il voulait, de l'intensité de l'idée. Il était très clair avec tout cela. Il savait quand ce que vous jouiez correspondait à sa vision et quand cela n'y correspondait pas. C'était très facile de travailler avec lui. Il était très doux, sensible et respectueux. Il était concentré sur sa créativité. Il ne perdait pas de temps, il ne perdait pas de mots, mais il y avait une sorte de douce innocence chez lui que j'ai vraiment appréciée. En contraste avec cela, il était entouré par beaucoup de personnes qui n'étaient pas du tout comme cela. Michael avait une âme magnifique. Et malheureusement, il était entouré par beaucoup de personnes qui, je pense, n'appréciaient pas sa profondeur d'âme à sa juste valeur. Quand Michael entrait au studio, très souvent les couloirs était évacués. Personne n'avait le droit d'être dans les couloirs quand Michael arrivait avec son entourage. C'était fou ! En tant qu'artiste, il était très influencé par son innocence, sa tendresse, cela représentait une grande part de l'esprit de Michael. Mais je pense qu'il était aussi en conflit avec cela. Il a donc eu beaucoup d'autres développements de personnalité dont il n'avait pas vraiment besoin, qui étaient contraire à cela. Je me souviens qu'il voulait souvent que les lumières soient éteintes. Quand Michael entrait, il faisait noir ! Je me souviens aussi qu'il écoutait la musique extrêmement fort. C'était si fort ! Tellement que quand il écoutait quelque chose je devais quitter la pièce. Je me souviens penser qu'il endommageait ses oreilles. Ils avaient le matériel le plus sophistiqué du monde dans le studio, les synthétiseurs et les amplificateurs les plus récents, les plus hi-tech que vous pouviez imaginer. C'était comme un laboratoire scientifique ! Aucune dépense n'était épargnée. Tout devait être au-delà de la perfection.

D : Merci pour votre temps et votre générosité. Je vous souhaite un bon après-midi !

M : Merci, je vous souhaite une vie heureuse Dovido !

***

En raccrochant le téléphone, nous étions partagés entre l'intense satisfaction d'avoir discuté avec ce grand monsieur et l'immense curiosité liée aux questions qui restaient sans réponse. Nous avions à présent plus d’informations sur l’élaboration de la chanson. En particulier, nous savions que c’est bien Jeffrey qui a participé à l’enregistrement d’origine et que cet enregistrement consistait en une guitare classique, une piste-métronome et la voix de Michael. Mais nous ne savions pas dans quelle mesure ce qui avait été enregistré ce jour-là correspondait à ce qui est sorti sur Michael. C'est alors que nous nous sommes aperçu que Jeffrey n'est pas le guitariste crédité sur l'album, que le seul guitariste mentionné dans les crédits est Tommy Emmanuel…
source: MJfrance


Revenir en haut Aller en bas
http://forevermj.forumactif.com
Rubis

avatar

Messages : 544
Réputation : 0
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: L'histoire de much to soon    Ven 25 Mar - 1:32

J'ai déjà lu cela quelque part.... Suspect lol!




Revenir en haut Aller en bas
http://marilynmonroe.superforum.fr/forum.htm
Janet
Admin
avatar

Messages : 489
Réputation : 1
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: L'histoire de much to soon    Ven 25 Mar - 2:57

bah oui c'est écrit source mjfrance lol!


Revenir en haut Aller en bas
http://forevermj.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de much to soon    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de much to soon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'histoire de la slide hawaïenne
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» [Vidéo] Emission "Toute une histoire"- Tokio Hotel (19.12.08)
» l'histoire des Dobro et National
» Pourquoi l'histoire et la déco de PiB ne collent pas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forever Michael :: Sony/Epic :: Michael-
Sauter vers: